Grande victoire contre la patronale de Bridgestone-Firestone

20 mai 2013

Activites du courant

Maximiliano Cisneros doit être réintégré d’immédiat dans l’usine

Aujourd’hui nous avons reçu l’information que la salle 8 de la Cour Nationale d’Appel du Travail a confirmé le jugement en première instance de la juge Patricia Russo, qui avait ordonné la réintégration de notre camarade Maxiliamo Cisneros1 à Bridgestone-Firestone. C’est évident qu’il s’agit d’un triomphe énorme des nouveaux militants lutte de classes, qui surgissent d’en bas parmi classe ouvrière, contre une des patronales les plus dures et connues du secteur au niveau mondial.

Le jugement favorable que nous venons d’obtenir dans la Cour d’Appel est le résultat d’une énorme campagne nationale que nous avons mené par la réintégration de notre camarade licencié de manière arbitraire par la patronale. C’est une campagne que nous avons mené contre vents et marées, non seulement en affrontant cette patronale qui a des dizaines d’usines dans le monde, mais aussi contre la propre direction du syndicat des pneus. Sa commission exécutive, avec Pedro Wasiejko en tête, n’a rien fait de ses dix doigts pour défendre notre camarade !

Il y a plusieurs raisons pour cette grande victoire : tout d’abord, la campagne que notre parti, le Nouveau MAS, a lancée, une campagne militante qui a mis tous ses efforts pour que cette injustice scandaleuse soit connue à travers tout le pays. Une campagne avec de nombreux meetings et manifestations devant  la porte de l’usine, les tribunaux, avec plusieurs rencontres avec les compagnons de l’usine de pneus FATE et menée les endroits les plus divers où on pouvait faire connaitre l’affaire.

Une autre raison de cette victoire est la solidarité de larges secteurs de l’avant-garde ouvrière et de l’extrême gauche, principalement les camarades de  Firestone et de l’ensemble de l’industrie des pneus, de la Liste Marron2, de la Liste Orange, la Liste Noir et tous ceux qui ont exprimé leur solidarité allant à l’encontre, même, de la campagne systématique de la direction nationale du syndicat contre la défense de Maximiliano. Cette campagne de la bureaucratie est allée même jusqu’à filmer un des meetings de soutien que nous avons réalisé devant la porte de l’usine pour dénoncer devant la patronal quels ouvriers de Firestone avaient assisté.

La troisième raison est « ordre juridique », pour ainsi dire. C’est que dans notre pays, dans la mesure où ces dernières années un profond processus de mobilisation sociale et l’émergence d’une nouvelle génération ouvrière ont existé, des jugements favorables à la réintégration de camarades suite à un licenciement discriminatoire ont été obtenus. Ce sont des jugements qui reconnaissent le rôle des délégués syndicales de plusieurs d’entre eux et contre le licenciement arbitraire, qui constituent d’importantes victoires contre les entreprises et les dirigeants syndicaux complices des patronales, qui agissent à travers la discrimination syndicale.

Et nous sommes fiers de dire que les avocats de notre parti ont obtenu des jugements historiques dans plusieurs de ces cas, comme celle de Parra Vera3, les réintégrations à FATE4 et d’autres, et ils ont utilisé toute leur expérience dans ce cas.

Nous avons donc obtenu un jugement en Cour d’Appel dont l’application est immédiate et obligatoire de part de la patronale, sous peine d’enfreindre la loi. La patronale peut faire appel à la Cour Suprême de Justice et le fera sans doute. Mais quand la Cour d’Appel confirme le jugement obtenu en première instance, le jugement doit être respecté de manière immédiate.

Cependant, l’entreprise peut utiliser encore une série de « manœuvres » légales pour prolonger les choses encore un peu, bien qu’elle devrait affronter des amendes et d’autres coûts pour la dilation. Cela oblige à ne pas baisser la garde, et maintenir la campagne jusqu’à que Maxi Cisneros soit convoqué effectivement à son poste de travail.

En tout cas, la réintégration de Maxi est pratiquement un fait : un énorme triomphe qui renforce la lutte pour mettre en pied un fort courant lutte de classe dans le syndicat des pneus, ainsi que la lutte plus générale pour la recomposition du mouvement ouvrier indépendant de la bureaucratie de tout poil et de tout secteur politique patronale. C’est dans cette perspective qui s’engagent les militants ouvriers et de la jeunesse du Nouveau MAS !

Nous appelons, donc, à réaliser un grand meeting unitaire devant la porte de Firestone, Jeudi 16 à 13h, pour fêter cette énorme victoire du militantisme lutte de classe dans le mouvement ouvrier, et pour exiger à la fois à l’entreprise qu’elle respecte la loi, en lui avertissant qu’on va continuer cette campagne jusqu’à que Maxi soit dedans l’usine.

Comité exécutif du Nouveau MAS

 Photos du meeting devant l’usine du 16/5

 


[1]Comme nous avons déjà commenté dans ce blog, Maximiliano est un des dirigeants de la Liste Orange (en Argentine les différentes candidatures dans les élections internes des syndicats sont présentés sous des listes qui sont nommées avec des couleurs), qui s’est présentée dans les dernières élections d’usine, en n’obtenant que 50 voix moins que la liste de la bureaucratie syndicale : les camarades de la Liste Orange ont obtenu donc la moitié des délégués de l’usine. Maximiliamo avait été licencié à cause de son activité syndicale et politique.

[2] Liste antibureaucratique et de classe de l’usine FATE et du syndicat de pneus au niveau national, impulsé par des ouvriers de notre parti.

[3]Activiste syndicale licenciée pour son activité et dont la justice a ordonné la réintégration

[4] Après être licenciés en 2008 dans le contexte d’un conflit salariale, plusieurs activistes de FATE ont été réintégrés les derniers années grâce à la lutte d’une sections syndicale antibureaucratique et combative dont nous faisons partie.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vigipresidhollande |
LE BLOG "FORCE OUEST G... |
Mouvementregionalistehumaniste |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Reseauliberte
| Le blog de la Ferc-Sup CGT ...
| Debat Politique Algerienne